Pagaï

Simon Drouhin
Baltazar Montanaro-Nagy

Pagaï

Pendant le festival

Bal

Pagaï est un laboratoire d’expérimentations sonores. Sur une base de collectage de sons émis par le violon baryton, Simon Drouhin (membre de Superparquet) explore sa palette de sonorités électriques à la manière d’un alchimiste expérimentateur. Il rentre en dialogue avec l’instrumentiste Baltazar Montanaro qui s’aventure dans l’étendue des possibles qu’offrent les sonorités et rythmes du violon baryton et des mélodies traditionnelles.Plus largement, ces jeunes musiciens s’interrogent sur le rapport entre les musiques traditionnelles et électroniques. Quels sont leurs points communs ? Leurs singularités ? Dans quels espaces se retrouvent-elles ? Au fil de la recherche, une autre question est soulevée : celle des corps et de la danse. Comment ce dialogue musical et sauvage, où pulsations électroniques, rythmiques traditionnelles et improvisations se marient, peut-il faire naître des ponts ?

Baltazar Montanaro et Simon Drouhin proposent une nouvelle interprétation du bal et invitent les publics venant de ces deux univers sonores à se retrouver, à s’approprier et à s’affranchir des codes pré-établis. Pagaï s’adresse à tous et se définit comme un point de fusion et de rencontre.

Icône de lien Plus d'infos