La Polvadera

Antoine Perdriolle : Percussions, congas, bombo, cajon, quijada
Charlotte Espieussas : Accordéon, percussions, chant, jarana
Pierre Campistron : Leona, chant
Violeta Jarero Castillo : Jarana, zapateado, chant

La Polvadera

Pendant le festival

Concert

Formé en 2013 à Toulouse, La Polvadera se nourrit d’un répertoire festif mais propose au public une création scénique originale. La richesse et la diversité du parcours musical de chaque musicien enrichissent le métissage sonore propre au Son mexicain. La recherche sonore a conduit le groupe à intégrer la polyphonie et des instruments non traditionnels tels que l’accordéon, les congas, le bombo legüero ou le cajon. On décèle dans sa musique des influences afro-cubaines, afro-péruviennes, ou encore réunionnaises (séga-maloya). Appuyé par les percussions et les cordes, le va et vient du rythme ternaire soutient la mélodie des voix et de l’accordéon. Le groupe aspire toujours à lier l’énergie de la danse et l’émotion de la poésie chantée.

Atelier Danses et chant du "Son Jarocho" (Mexique)

Vendredi matin

Initiation aux "zapateado"(claquettes) sur "la tarima" (l'estrade en bois).  La "tarima" c'est le battement du cœur de la fête ! Placé au milieu des musiciens lors du fandango (fête), la danse est l'instrument central ! Nous apprendrons principalement le pas de cette danse de couple ainsi que quelques chant (chœurs) et les codes pour intervenir lors du "fandango".

Cet atelier pourra intégrer des instrumentistes et chanteurs pour un stage en parralèlle du stage de danse et chant. Il s'agira d'une initiation au chant et à l'accompagnement rythmique du "son jarocho" avec la "jarana" (guitare rythmique) (mis à disposition pour l'atelier). Accompagné principalement par des instruments a cordes, cette musique ternaire développe un jeu de variations et d’arpèges sur une harmonie simple où le sens rythmique, l'accentuation et l'intention donne toute la saveur. L'accompagnement mélodique pourra aussi être évoqué à partir des instruments personnels des participants.

Venu du Mexique le "son jarocho" est le fruit d'un métissage ancien entre la colonie espagnole, l'héritage africain et les racines américaines. Une musique à vocation festive et communautaire qui vit de la participation de chacun dans le chant et la danse.

Icône de lien Plus d'infos